20 ans de relations diplomatiques avec le Maroc

Discours du Délégué général à l’occasion de
la Fête de Wallonie-Bruxelles

Rabat, le 23 septembre 2019

Mesdames et messieurs,
Lala (Selma),
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et membres du corps diplomatique, et particulièrement notre Ambassadeur de Belgique,
Mesdames et Messieurs les Secrétaires généraux, Présidents et Directeurs généraux,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

Mon épouse et moi, ainsi que l’ensemble de mes collègues de la Délégation générale Wallonie-Bruxelles, du bureau de notre Agence à l’exportation et aux investissements étrangers l’AWEX ainsi que du bureau de notre Agence de coopération APEFE, sommes particulièrement ravis de vous accueillir si nombreux à la Résidence Wallonie-Bruxelles.

Cette année 2019 est une année particulière pour mon épouse et moi puisque les Gouvernements de Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles nous ont confirmé pour un mandat de 4 ans à Rabat et nous nous en réjouissons. Tout au long de l’année qui vient de s’écouler à une vitesse étonnante, nous avons mesuré la chaleur de votre accueil. Nous vous en remercions.

Cette année 2019 est également particulière pour notre Pays. En mai dernier, les Belges se sont rendus aux urnes pour un triple scrutin électoral qui a redessiné le paysage politique au niveau européen, au niveau fédéral belge ainsi qu’au niveau de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Si ces élections européennes ont été la caisse de résonance de certains discours de repli sur soi et de rejet de l’autre, les Belges francophones ont très largement inscrit leur vote dans une volonté de transition sociale, économique et écologique ainsi que d’ouverture à l’autre.

Depuis une semaine, les Wallons et Bruxellois connaissent la composition de leurs nouveaux gouvernements de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Comme c’est le cas depuis 20 ans, notre Délégation générale Wallonie-Bruxelles se fera leur porte-voix auprès des autorités marocaines.

La Wallonie est une région ouverte sur le monde pleinement inscrite dans une vision multilatérale. Sa politique internationale prône une action globale, déterminée et pragmatique afin d'y améliorer de manière tangible la situation des droits des hommes et des femmes.

Le nouveau Gouvernement wallon entend travailler au développement d’un commerce international durable permettant la promotion des intérêts de nos entreprises, de leur savoir-faire et capacité d’innovation, de nos exportateurs et investisseurs qui créent de l’emploi et de la croissance au service du développement humain.

Dans ce cadre, la Wallonie continuera d’ailleurs de défendre le strict respect des droits humains, les objectifs climatiques de l’Accord de Paris préparé à la COP22 de Marrakech, la défense des intérêts économiques wallons, notamment dans le secteur agricole, la réciprocité en matière d’accès aux marchés publics ainsi que la promotion de nos petites et moyennes entreprises.

L’accord de coopération signé en 1999 avec le gouvernement marocain constitue le cadre de référence dans lequel l’action de la Wallonie continuera de se décliner au Maroc autour de grandes thématiques prioritaires que sont la place de la femme et des jeunes dans la société et leur employabilité, le développement durable et les énergies renouvelables, le patrimoine, l’agriculture durable.

Trois de ces thématiques ont d’ailleurs été reprises dans le premier plan d’action du partenariat entre la Wallonie et la Région de Casablanca-Settat signé en 2018. Avec le soutien de notre agence AWEX, des entreprises wallonnes s’engagent dans des partenariats et s’implantent dans la première Région du Maroc pour y améliorer la production et l’élevage de bovins, ou y planter des pommes de terre qui feront d'excellentes frites. Une délégation de la chambre d'agriculture de Casablanca-Settat s'est d'ailleurs rendue cet été à la 85e édition de la Foire agricole et forestière de Libramont, la plus grande foire de plein air en Europe, pour y rencontrer nos entreprises, nos éleveurs et nos cultivateurs.

Au courant du mois d’octobre prochain, une nouvelle collectivité d’entreprises wallonnes participera à la mission économique organisée par l’AWEX et Hub Brussels à Casablanca, Rabat et Tanger pour y présenter notamment leur savoir-faire en matière d’efficacité énergétique ou de formation professionnelle.

L’employabilité est également au cœur de l’action de notre agence de coopération, l’APEFE. A mi-parcours de son programme emblématique Min Ajliki 2.0 de soutien à l’entrepreneuriat féminin qu’elle réalise avec le Ministère du Travail, l’ANAPEC et de nombreux autres partenaires marocain avec le soutien financier de la Coopération belge, plusieurs femmes entrepreneurs, lauréates du programme sont mises aujourd’hui à l’honneur et prêtes leur image et leur voix au projet Shoot your Face, une belle initiative de donner un visage à la ville de Rabat. Vous aurez peut-être vu leurs black box à l’entrée de la résidence.

Cette année aussi, notre Ambassadeur et le Ministre du Travail ont donné le coup d’envoi d’un nouveau volet de l’initiative APEFE de soutien à l’entrepreneuriat en s’adressant cette fois-ci aux jeunes. Ce nouveau programme doté d’un budget de 3 millions d’euro sur 4 ans est une belle preuve de la reconnaissance de l’expertise de notre coopération, tant par le gouvernement marocain que par le Ministère belge fédéral de la Coopération.

La politique internationale de la Fédération Wallonie-Bruxelles est, quant à elle, liée à la langue et la culture françaises mais aussi aux valeurs du multilatéralisme, et à la protection des valeurs et droits universels. Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles est signataire de plusieurs accords bilatéraux avec le gouvernement marocain favorisant les échanges culturels, la coproduction cinématographique, le soutien au renforcement des capacités des acteurs culturels marocains, les collaborations académiques et scientifiques, ou encore l’organisation d’un enseignement de la Fédération au Maroc.

De nombreuses initiatives ont été prises par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour mettre en lumière le dialogue culturel entre nos communautés. Que l'on se rappelle les saisons culturelles consacrées au Maroc avec Daba Maroc en 2012 ou les festivités célébrant les 50 ans de l’immigration marocaine en Belgique en 2014. Plus proche de nous, on se souviendra de l'année culturelle Maroc2018 qui a donné l'occasion à plus d'une centaine d'artistes marocains et belges de se produire sur l'autre rive de la Méditerranée. On n'oubliera bien entendu pas l'inauguration à Rabat de la 2e école belge du Maroc à programme d'enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles en présence de Son Altesse Royale la Princesse Astrid et notre Ministre-Président.

En 2020, ce dialogue se matérialisera aussi par l’invitation faite au Royaume du Maroc de participer à la Foire du Livre de Bruxelles comme invité d'honneur. Gigantesque librairie au cœur de l’Europe, la Foire du Livre de Bruxelles est devenue, en 50 ans, un événement culturel majeur où un large public de jeunes et moins jeunes lecteurs vient à la rencontre de près de 1000 auteurs et 600 éditeurs. Je salue ce soir la présence du Secrétaire général du Ministère de la Culture qui représente le Ministre de la Culture et de la Communication tout juste empêché, à l'occasion de cette annonce, gage de la volonté du Royaume du Maroc de donner à cet événement la qualité et la visibilité qu'il mérite. Je lui cèderai dans quelques instants la parole pour une brève allocution.

Mais avant de lui donner la parole, permettez-moi de saluer quelques jeunes talents ou faiseurs de talent et que nous avons décidé de mettre à l'honneur ce soir. Cette année nous avons la chance d'accueillir quelques représentants de la nouvelle promotion des 47 enseignants marocains que l'éducation nationale enverra dans les jours qui viennent en Belgique pour y enseigner la langue arabe et la culture marocaine dans nos écoles partenaires du programme européen d'Ouverture aux Langues et Cultures. Durant quatre ans, ils auront la tâche importante d'éveiller nos élèves aux réalités et richesses du Maroc, qu'ils soient à Bruxelles, Namur, Liège ou Charleroi. Je leur souhaite d'ores et déjà la bienvenue dans notre beau pays. Ils rencontreront ce soir, de nombreux enseignants de nos écoles belges du Maroc qui pourront leur donner un avant-goût de la convivialité belge.

Nous avons également dans le public un jeune talent qui fait des étincelles, le jeune marocain d'origine belge Michaël Benyahia, pilote de Formule-e qui s'est encore illustré ce week-end sur la piste de Marrakech et qui, s'il ne roule pas sous les couleurs belges, trouvera dans nos anciennes gloires nationales Jacky Ickx et Thierry Boutsen l'inspiration pour poursuivre la plus belle des carrières.
Les talents nous les célébrons également avec l'équipe des cuisiniers lauréats de Masterchef Maroc à qui nous avons lancé le défi de réinterpréter quelques spécialités de la gastronomie belge. Je vous invite ce soir à déguster leurs créations.

Le talent c'est enfin les performances de Martha DA'ro, jeune chanteuse bruxelloise aux racines angolaises qui s’est illustrée sur grand écran pour son talent d’actrice dans le film Black, réalisé par Adil El Arbi et Bilall Fallah. Martha Da'ro vous séduira, j'en suis sûr, par sa grâce innée qu’elle sublime de fragilité soul, de force hip hop et d’énergie funk. Elle sera suivie du dj Mister ID, bien connu des scènes marocaine et bruxelloise et qui mixera quelques succès belges que je vous laisse redécouvrir.

Je terminerai en remerciant les partenaires sans qui nous n’aurions pu vous offrir pareille réception pour les 20 ans des relations diplomatiques entre le Royaume du Maroc, la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Wallonie.
Je vous souhaite à toutes et tous une excellente soirée.

Motonobu Kasajima
Délégué général