Amine Oulmouddane: Boursier marocain à Bruxelles23/02/2021

« Au Maroc les artistes peinent à valoriser leurs droits, notamment d’un travail digne, surtout dans un contexte où les notions même du travail, de la rémunération et de l’organisation du travail sont en constante mutation dans le monde ». Un constat que fait Amine dans un témoignage depuis Bruxelles.

Amine travaille dans le domaine culturel au Maroc, il est coordinnateur au sein de l’association EAC L’Boulvart. Cela fait déjà quelques semaines qu’il est à Bruxelles dans le cadre d'une bourse de stage professionnel dans une institution culturelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 

Fort par sa connaissance du secteur culturel et artistique marocain, Amine a souhaité rejoindre la coopérative SMART dans une perspective de mise en relation des plateformes et structures culturelles et artistiques des deux pays. Dans ce cadre, il travaille d'arrache-pied et organise régulièrement des réunions de travail et rencontres avec plusieurs collectifs d’artistes, startups et autres structures opérant dans différents domaines et disciplines des Industries Créatives et Culturelles (ICC) : arts et culture ; développement durable et écologie ; économie social ; etc.

SMART (Société Mutuelle pour ARTistes) est née 1998 en Belgique sous forme d’ASBL . Elle se donne comme objectif de défendre un statut social et fiscal adapté pour les artistes.  Elle propose pour ses membres un ensemble de services d’accompagnement pour créer leur emploi salarié. Des services de conseil mutualisés dans les domaines juridiques, financiers, administratifs, formations, accompagnement économique, et des espaces de travail partagé en faveur du développement de l’activité professionnelle des artistes, travailleurs autonomes.

Amine a répondu à un appel à candidature lancé par la Délégation générale Wallonie Bruxelles au Maroc et le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports marocain. Le programme de bourse de stage professionnel en institution culturelle vise à renforcer les capacités des structures culturelles marocaines, initier de nouvelles collaborations et favoriser le dialogue des cultures et la compréhension mutuelle. Le programme s'inscrit dans les travaux de la 7e Commission mixte permanente Maroc - Wallonie-Bruxelles 2018-2022.